Éditions Seteun
Accueil du site > Volume ! la revue des musiques populaires > 3-0 - Rock & Cinéma (hors-série) > Comment je me suis disputé avec le rock... tout cela pour aller au (...)

Epilogue

Comment je me suis disputé avec le rock... tout cela pour aller au cinéma

François Gorin

Le rock et moi, ça a com­mencé peut-être avec Satisfaction au hit-parade sur le tran­sis­tor jaune de ma mère. Puis ça a recom­mencé quand il a bien fallu écrire, après toutes ces années pas­sées à écouter des dis­ques sans rien dire ou pres­que – le réseau de connais­seurs dans une morne ville pro­vin­ciale de soixante mille âmes étant limité. Écrire, mais où. D’abord dans des let­tres. Un empri­son­ne­ment consenti dans les aus­tè­res locaux de l’armée fran­çaise, fait par exem­ple écrire énormément. Si le rock m’a sauvé la vie (ce dont j’étais loin de me douter à l’époque), le ser­vice mili­taire (des mots qui me ren­dent incré­dule aujourd’hui) a fini de forger mon envie d’écrire sur le rock. N’osant abor­der de front la cita­delle qu’était dans mon ima­gi­na­tion Rock & Folk – en plus d’être le maga­zine que je dévo­rais avec fer­veur depuis sept ans – je trou­vai un sub­ter­fuge qui cor­res­pon­dait à une marotte : en écoutant mania­que­ment, je des­si­nais non moins mania­que­ment, quoi­que sans talent…

Consulter l’arti­cle et télé­char­ger le pdf sur Revues.org


Thèmes et/ou mots-clés
Cinéma –