Éditions Seteun
Accueil du site > Volume ! la revue des musiques populaires > 3-2 - Sonorités du hip-hop > Le rap est-il soluble dans la chanson française ?

Dossier hip-hop

Le rap est-il soluble dans la chanson française ?

Christophe Rubin

Résumé : Le rap fran­çais renou­vèle-t-il le patri­moine de la chan­son fran­çaise ou puise-t-il sur­tout aux raci­nes de l’esthé­ti­que afro-amé­ri­caine ? La réponse dépend d’abord de l’audi­teur, sen­si­ble à une culture musi­cale et poé­ti­que ou à une autre. Mais l’expé­rience artis­ti­que que pour­sui­vent les rap­peurs est essen­tiel­le­ment ini­tiée par un écartèlement cultu­rel, qui les conduit à se défier d’une chan­son fran­çaise dont ils recy­clent par­fois des frag­ments, mais avec dis­tance. Leurs textes sont d’une autre nature énonciative et ryth­mi­que, la rela­tion entre le texte et le rap­peur étant aussi ori­gi­nale que celle qui existe entre son texte et le sup­port musi­cal.

Lire et télé­char­ger l’arti­cle sur / read and down­load the arti­cle on Revues.org


Thèmes et/ou mots-clés
Frontière – 
Rythme –