Éditions Seteun
Accueil du site > Volume ! la revue des musiques populaires > 1-1 - Varia > Processus de création dans l’improvisation

Article

Processus de création dans l’improvisation

Matthieu Saladin

Résumé : L’impro­vi­sa­tion, telle qu’elle appa­raît dans sa forme la plus libre, de par sa rela­tion par­ti­cu­lière au temps, induit une reconsi­dé­ra­tion du pro­ces­sus de créa­tion. Une autre ana­lyse semble néces­saire, dif­fé­rente, dans sa concep­tion, de celle rete­nue géné­ra­le­ment en Art. L’auto­no­mie inhé­rente à l’objet pro­duit, est-elle, en effet, intel­li­gi­ble de la même manière que dans une créa­tion dite immua­ble ? C’est ce à quoi nous ten­te­rons de répon­dre à tra­vers l’ana­lyse des quatre éléments sui­vants : la rela­tion pré­pa­ra­tion/per­for­mance, le maté­riel témoin, la rela­tion au public et l’impro­vi­sa­tion col­lec­tive. Il s’agit dans chaque cas de saisir ce que repré­sente le sup­port d’un impro­vi­sa­teur, afin de bien com­pren­dre que le pro­ces­sus de créa­tion n’est pas à dis­so­cier de son résul­tat. Une telle démar­che amène alors l’impro­vi­sa­teur for­cené à conce­voir sa pra­ti­que comme celle qui résul­te­rait d’un art éthique.

Lire et télé­char­ger l’arti­cle sur / read and down­load the arti­cle on Revues.org


Thèmes et/ou mots-clés
Processus – 
Création – 
Support –