Éditions Seteun
Accueil du site > Volume ! la revue des musiques populaires > 7-1 - La Reprise > Musique et processus de créolisation : les chants Moppies des populations (...)

Dossier - La reprise

Musique et processus de créolisation : les chants Moppies des populations coloured du Cap

Armelle Gaulier

Résumé : Chaque année au Cap (Afrique du Sud), le nouvel an ouvre une période de fes­ti­vi­tés. Elles sont ponc­tuées par une parade dans le centre ville et des com­pé­ti­tions de chants faites par les popu­la­tions dites « colou­red ». Deux types de cho­ra­les par­ti­ci­pent : les Malay Choirs et les Klopse aussi appe­lés troupe de Coons. Elles ont dif­fé­rents réper­toi­res de chants et des com­pé­ti­tions bien dis­tinc­tes. Elles par­ta­gent cepen­dant un chant appelé : afri­kaans moppie. Chantés sur des paro­les iné­di­tes en afri­kaans, les mop­pies ont la par­ti­cu­la­rité d’être cons­truits par une suc­ces­sion d’emprunts mélo­di­ques. Ils doi­vent grâce à leurs paro­les sati­ri­ques et leur cons­truc­tion en pot-pourri sus­ci­ter le rire, du public comme du jury, lors des com­pé­ti­tions. Composés chaque année pour les fêtes du nouvel an, les mop­pies témoi­gnent d’une grande diver­sité tant sonore que tex­tuelle. Cet arti­cle cher­chera en quoi les chants mop­pies des colou­reds du Cap sont un exem­ple par­ti­cu­lier des pro­ces­sus de créo­li­sa­tion. Dans un pre­mier temps, nous étudierons de plus près les emprunts mélo­di­ques des mop­pies et obser­ve­rons leurs enjeux. Ensuite nous ana­ly­se­rons les phé­no­mè­nes d’appro­pria­tion et de créa­tion spé­ci­fi­ques du réper­toire.

Consulter l’arti­cle et télé­char­ger le pdf sur / read and down­load on Cairn.info


Thèmes et/ou mots-clés
Identité –