Éditions Seteun

Résumé - Les mots distordus

Stéphane Malfettes

A partir des créa­tions de trois grou­pes qui uti­li­sent de façon mas­sive et décla­rée des textes lit­té­rai­res dans leurs chan­sons, Stéphane Malfettes aborde la notion de trans­gres­sion du lan­gage écrit dans les Musiques Actuelles.

Entre mots dits, mots trahis ou détour­nés, l’auteur désosse termes re-car­ros­sés et tour­nu­res pour s’adap­ter aux ryth­mes des Musiques Actuelles et mieux nous livrer leur quin­tes­sence.

Il arrive que les musi­ques actuel­les pui­sent dans la lit­té­ra­ture pour cons­ti­tuer leurs matiè­res ver­ba­les. Certains grou­pes vont jusqu’à s’appro­prier des textes du pan­théon lit­té­raire ; ainsi les musi­ciens de Complot Bronswick, The Disposable Heroes Of Hiphoprisy et Einstürzende Neubauten se sont res­pec­ti­ve­ment confron­tés à des textes de Vladimir Maïakovski, Heiner Müller et William S.Burroughs. De tels pro­ces­sus d’adap­ta­tion entraî­nent une double « déter­ri­to­ria­li­sa­tion » des textes puis­que les mots chan­gent à la fois de sup­port et d’uni­vers sym­bo­li­que.

De façon érosive et pro­jec­tive ils explo­rent de nou­veaux lieux de com­mu­ni­ca­tion lit­té­raire et font vivre les textes en renou­ve­lant leurs modes de fonc­tion­ne­ment et leurs publics. Loin de cher­cher à se sub­sti­tuer aux livres, ces dis­ques encou­ra­gent une écoute rela­tion­nelle : « dis­tor­dus » par la musi­que, les mots pro­jet­tent alors un regard obli­que sur les œuvres dont ils sont issus et nous invi­tent à mieux y (re)venir.


Thèmes et/ou mots-clés