Éditions Seteun

Dossier - Peut-on parler de musique noire ?

Gregory Walker et le singe roublard.

La question de la création devant l’inexistence et la réalité de l’idée de « musique noire »

Denis-Constant Martin

Résumé : La « Lettre ouverte » de Philip Tagg invi­tait à réo­rien­ter les recher­ches sur les ori­gi­nes et les signi­fi­ca­tions attri­buées aux musi­ques afro-amé­ri­cai­nes des États-Unis. En repar­tant des don­nées dont fai­sait état Philip Tagg, cet arti­cle exa­mine des tra­vaux publiés plus tard pour sug­gé­rer de mettre au cœur de la pro­blé­ma­ti­que la ques­tion de la créa­tion, dans le cadre de la théo­rie de la créo­li­sa­tion. Prenant en compte les ana­ly­ses musi­co­lo­gi­ques, his­to­ri­ques, anthro­po­lo­gi­ques et poli­ti­ques, il sou­li­gne la double dimen­sion de l’idée de « musi­que noire » : son inexis­tence sub­stan­tielle et son exis­tence sociale et dis­cur­sive, pro­duc­trice d’actions et d’effets.

Consulter l’arti­cle et télé­char­ger le pdf sur Cairn.info


Thèmes et/ou mots-clés
Création – 
Racisme –