Éditions Seteun
Accueil du site > Volume ! la revue des musiques populaires > 8-1 - Peut-on parler de musique noire ? > Peut-on parler de musique “noire” au Mexique, pays de l’indigénisme (...)

Dossier - Peut-on parler de musique noire ?

Peut-on parler de musique “noire” au Mexique, pays de l’indigénisme ?

Le cas de la Cumbia et de la Chilena des Afro-Mexicains de la Costa Chica (État de Guerrero et Oaxaca)

Sébastien Lefèvre

Résumé : Après une brève intro­duc­tion sur l’indi­gé­nisme au Mexique comme obs­ta­cle pour penser la diver­sité cultu­relle, notam­ment les pré­sen­ces afro-mexi­cai­nes, l’arti­cle fera briè­ve­ment écho à la lettre ouverte de Philip Tagg, pour ensuite esquis­ser une genèse socio-his­to­ri­que de la cumbia et de la chi­lena. Puis, il sera néces­saire de pro­cé­der à une étude musi­cale com­pa­ra­tive (entre la cumbia natio­nale et afro-mexi­caine, la chi­lena indi­gène et la chi­lena afro-mexi­caine) afin de voir si elles sont des pra­ti­ques musi­ca­les dif­fé­ren­ciées « noires ». La musi­que n’étant pas que musi­que mais aussi danse et texte, on inter­ro­gera de la même façon ces deux éléments pour voir aussi dans quelle mesure peut-on en parler de pra­ti­ques « noires ». En outre, il convien­dra de voir si ces musi­ques sont sou­mi­ses à l’indus­trie dis­quaire et si tel était le cas, mesu­rer les consé­quen­ces en termes d’étiquetage com­mer­cial. Finalement, au regard des résul­tats for­mu­lés, je ten­te­rai d’appor­ter des éléments concrets de réponse par rap­port à la ques­tion ini­tiale en les met­tant en pers­pec­tive avec un mou­ve­ment de négri­tude qui est en train de voir le jour sur la Costa Chica.

Consulter l’arti­cle et télé­char­ger le pdf sur Cairn.info

1- Ra Matoma
IMG/mp3/01_RA_MATOMA.mp3
2- Arrinconamela
IMG/mp3/02_arrincona_mela.mp3
3- Chacagua
IMG/mp3/04_Chacagua.mp3
4- Dama De Noche
IMG/mp3/04_Dama_De_Noche.mp3

Thèmes et/ou mots-clés