Éditions Seteun
Accueil du site > Collection Musique et Société > Hard rock, heavy metal, metal > Résumé « Hard rock, heavy metal, metal »

Résumé « Hard rock, heavy metal, metal »

Fabien Hein

Le terme géné­ri­que metal dési­gne une mul­ti­tude de genres et de sous-genres musi­caux issus de l’appa­rie­ment du hard rock et du heavy metal. Il résulte d’une agré­ga­tion séman­ti­que consé­cu­tive de l’érosion et de l’inter­pé­né­tra­tion de ces termes au cours des années 1980.

Leurs modè­les cano­ni­ques, res­pec­ti­ve­ment repré­sen­tés par les grou­pes Led Zeppelin et Black Sabbath, se sont pro­gres­si­ve­ment dilués sous l’effet d’une filia­tion par­ti­cu­liè­re­ment effer­ves­cente et féconde : black, thrash, doom, pro­gres­sive, cros­so­ver, death, hard­core, gothic, sludge, néo, etc.

Ce livre retrace tout d’abord l’his­toire de cette mul­ti­tude de genres. Il pré­sente ensuite une vision élargie de son envi­ron­ne­ment cultu­rel ou l’on voit se des­si­ner une plu­ra­lité de rap­ports d’influence avec d’autres dis­ci­pli­nes artis­ti­ques telles que la lit­té­ra­ture, le cinéma, la bande des­si­née, la pho­to­gra­phie ou l’art gra­phi­que. 
Si un cer­tain nombre d’éléments per­met­tent de penser que le metal tend à se démo­cra­ti­ser et à être reconnu pour sa valeur artis­ti­que et cultu­relle, il n’en est pas moins l’objet d’un cer­tain nombre de cri­ti­ques, résul­tant de repré­sen­ta­tions socia­les quel­que­fois très néga­ti­ves. 
Lui est ainsi repro­ché d’avoir des pro­pen­sions au machisme, à la vio­lence, au sata­nisme, à inci­ter au sui­cide ou encore de nour­rir des accoin­tan­ces avec l’extrême-droite.

Fondés ou non, ces griefs et leurs consé­quen­ces seront ana­ly­sés et dis­cu­tés. Après ce tour d’hori­zon, l’auteur pro­pose de recen­trer le regard sur la manière dont la France a été tra­ver­sée par ce phé­no­mène. L’occa­sion d’abor­der la cons­ti­tu­tion du monde du metal fran­çais à tra­vers ses grou­pes, ses labels, ses concerts et fes­ti­vals ou ses médias spé­cia­li­sés. L’obser­va­tion s’affi­nera encore davan­tage par la des­crip­tion des condi­tions de la pra­ti­que d’un échantillon d’ama­teurs de metal.

Une démar­che per­met­tant de mettre en lumière l’atta­che­ment indi­vi­duel ou col­lec­tif au metal, tout en déga­geant les impli­ca­tions artis­ti­ques, économiques, affec­ti­ves ou socia­les qui leur sont indis­so­cia­bles. En situant ses ana­ly­ses tour à tour à un niveau inter­na­tio­nal, natio­nal, puis local, cet ouvrage dresse concrè­te­ment le pre­mier por­trait socio­lo­gi­que du monde du metal hexa­go­nal.

Acheter en ligne