Éditions Seteun
Accueil du site > Volume ! la revue des musiques populaires > 8-2 - Sex Sells. Blackness Too ? > Bitch et Beurette, quand féminité rime avec liberté.

Dossier - Sex Sells. Blackness Too ?

Bitch et Beurette, quand féminité rime avec liberté.

Représentation du corps féminin noir et maghrébin dans la musique rap et le R&B

Karima Ramdani

Résumé : Il s’agira dans cet arti­cle d’ana­ly­ser la repré­sen­ta­tion du corps fémi­nin noir, notam­ment dans la musi­que rap. Il sera par­ti­cu­liè­re­ment ques­tion des rap­peu­ses et de l’expo­si­tion du corps des femmes (celles que l’on appelle les « video girls ») dans les vidéo­clips de rap aussi bien aux États-Unis qu’en France, en sou­li­gnant tou­te­fois les simi­li­tu­des et les dif­fé­ren­ces. Dans le contexte socio-his­to­ri­que du rap fran­çais vient en effet s’ajou­ter — à côté de la repré­sen­ta­tion du corps noir — une autre figure : celle de la « Maghrébine » par­ti­cu­liè­re­ment appa­rente dans un autre type de musi­que qui a connu la même expé­rience de réap­pro­pria­tion de la culture musi­cale afri­caine-amé­ri­caine par une jeu­nesse post­co­lo­niale en France, à savoir le R&B. Comment ces deux figu­res révè­lent deux dimen­sions hétéro-nor­ma­ti­ves et anta­go­nis­tes de la fémi­nité ? Comment à tra­vers ce dis­po­si­tif (des tech­ni­ques qui s’arti­cu­lent ensem­ble et jouent ensem­ble) sont expri­mées des normes de genre raci­sées qui par­ti­ci­pent de la cons­truc­tion iden­ti­taire de tous les grou­pes ?

Consulter l’arti­cle et télé­char­ger le pdf sur / read and down­load on Cairn.info