Éditions Seteun

Le rap français, un produit musical postcolonial ?

Laurent Béru

Résumé : Expression artis­ti­que, la musi­que rap, que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe de l’Ouest, est por­teuse d’un dis­cours poli­ti­que repré­sen­tant et dif­fusé par les popu­la­tions des quar­tiers popu­lai­res. Aujourd’hui, le rap est très cer­tai­ne­ment l’élément cultu­rel qui est le plus convo­qué pour sym­bo­li­ser média­ti­que­ment les cités de ban­lieues popu­lai­res fran­çai­ses. Évoquer le rap, c’est arti­cu­ler espa­ces urbains pau­vres, mino­ri­tés eth­ni­ques relé­guées et dis­cours poli­ti­ques enga­gés. L’enga­ge­ment véhi­culé par de très nom­breux rap­peurs conduit à la dénon­cia­tion d’un racisme ins­ti­tu­tion­nel, hérité tant de la période de la traite négrière que de l’époque de la sou­mis­sion colo­niale. Art post-ségré­ga­tion aux États-Unis, le rap est un art post­co­lo­nial en France.

Consulter l’arti­cle et télé­char­ger le pdf sur / read and down­load on Cairn.info


Thèmes et/ou mots-clés