Éditions Seteun

Dossier - Musiciens-sociologues

Femme dans un monde d’hommes musiciens

Des usages épistémologiques du « genre » de l’ethnographe

Marie Buscatto

Résumé : L’enquête eth­no­gra­phi­que menée dans le monde du jazz fran­çais depuis juin 1998 nous avait permis de cons­ta­ter une double hié­rar­chi­sa­tion sexuée à l’ oeuvre dans ce monde et d’iden­ti­fier ses pro­ces­sus sociaux de pro­duc­tion et de légi­ti­ma­tion (Buscatto, 2003). Adoptant une posi­tion réflexive, cet arti­cle dis­cute les mul­ti­ples maniè­res dont notre « genre » a aussi bien affecté les pos­si­bi­li­tés de l’enquête eth­no­gra­phi­que, que favo­risé le renou­vel­le­ment, l’affi­ne­ment ou la trans­for­ma­tion de nos ana­ly­ses socio­lo­gi­ques. Il est en effet apparu que notre posi­tion de « femme » dans un monde d’hommes, si elle ouvrait cer­tai­nes pos­si­bi­li­tés d’enquête, en fer­mait d’autres. De plus, une ana­lyse réflexive de ces moments d’ouver­ture ou de fer­me­ture du « ter­rain » nour­ris­sait en retour nos ana­ly­ses socio­lo­gi­ques. Pour finir, pos­si­bi­li­tés d’enquête et pro­cé­dés d’inter­pré­ta­tion variaient aussi en fonc­tion des autres attri­buts iden­ti­tai­res qui accom­pa­gnaient la cons­truc­tion de la rela­tion d’enquête — chan­teuse, spec­ta­trice, socio­lo­gue ou copine. La posi­tion sociale n’est jamais uni­vo­que et c’est dans la manière dont s’est croi­sée et décroi­sée la mul­ti­pli­cité des iden­ti­tés socia­les qui nous étaient attri­buées que se sont joués les mul­ti­ples effets de notre « genre » sur la pro­duc­tion de résul­tats socio­lo­gi­ques.

Lire et télé­char­ger l’arti­cle sur / read and down­load the arti­cle on Revues.org


Thèmes et/ou mots-clés